La dispersion

À l’issue de la crémation, les cendres sont conservées dans une urne qui sera inhumée dans une concession, scellée sur un monument ou déposée dans une case de columbarium, dans un cimetière ou un site cinéraire, dispersées dans le site cinéraire d’un cimetière ou d’un crématorium ou dispersées en pleine nature après déclaration à la commune de naissance.

Désormais, le statut des cendres est reconnu en France et le rapatriement des urnes
au domicile est interdit.

Depuis la nouvelle loi de décembre 2008, les cendres doivent être traitées dans leur totalité. Votre conseiller funéraire du Pech Bleu vous informera et effectuera les démarches nécessaires auprès des différentes autorités administratives en fonction de votre choix.

  • Dispersion en pleine nature
    Elle peut être effectuée sur les terrains appartenant à l’Etat (forêt domaniale, sommet de montagne…) ou sur des terrains privés, toujours en pleine nature, avec accord du propriétaire.
  • Dispersion en mer ou immersion
    Les cendres peuvent être soit dispersées à 300 mètres des côtes, soit déposées dans une urne biodégradable qui sera immergée à 1 mile nautique.
     
Le Maître de Cérémonie du Pech Bleu effectue les démarches administratives et organise la logistique (location du bateau, choix et gestion du guide de montagne…) Il vous accompagne jusqu’à la dispersion des cendres.